Le crédit d’impôt

Services à la personne

Si vous payez l’abonnement Ordimemo de votre proche :

Vous pouvez bénéficier du crédit d’impôt si :

– votre proche est un de vos parents, grands-parents ou arrière-grands-parents
– il habite en France
– il a plus de 65 ans
– il reçoit l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)
Si vous ne remplissez pas ces conditions, il est préférable que votre proche paye lui-même l’abonnement Ordimemo pour bénéficier de la réduction de 50% en crédit d’impôt. S’il ne paie pas d’impôt, cette somme lui serait remboursée sous forme d’un versement des Finances Publiques.

Si vous remplissez ces conditions :
– Versez-vous une pension alimentaire à votre proche ? Si oui, vous ne pouvez pas à la fois déduire cette pension alimentaire et bénéficier du crédit d’impôt. Vous devez donc choisir entre les deux (ou bien décider que votre proche paie lui-même l’abonnement Ordimemo pour qu’il bénéficie du crédit d’impôt).

– Recevez-vous des aides financières ?
Si vous recevez des aides pour financer des services à la personne (ex : indemnités versées par votre employeur), le crédit d’impôt de 50% s’appliquera à ce que vous payez réellement c’est à dire dépenses réelles = total de vos dépenses en services à la personne (services rendus à votre domicile (aide à domicile, bricolage, …) et à celui de votre proche (Ordimemo) moins le total des aides que vous percevez pour financer ces services.

Si votre proche paie lui-même son abonnement à Ordimemo :

Il peut bénéficier de 50% de réduction sous forme de crédit d’impôt s’il habite en France (même s’il ne paie pas d’impôt).

Si votre proche reçoit des aides financières pour son maintien à domicile (Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), Prestation de Compensation du Handicap (PCH), Chèques Emploi Services Universels (CESU) préfinancés des caisses de retraite, etc.), le crédit d’impôt de 50% s’appliquera à ce qu’il paie réellement : dépenses réelles = coût total des services à la personne (dont abonnement Ordimemo ) moins aides financières perçues.

Plus d’infos sur www.service-public.fr